Trois idées pour une construction d’une bonne équipe de travail.

équipe de travail

« Ça semblait être une bonne idée à l’époque. »

C’est là que réside le problème : ce qui semble amusant, stimulant et facile sur le papier ne l’est pas toujours dans les applications pratiques. Nous avons déjà parlé de l’utilité du team-building pour le bon fonctionnement d’un groupe de travail. Bien sûr, il est plus facile d’enthousiasmer les employés si le budget permet d’organiser un projet d’incitation comprenant un voyage en Sardaigne avec des activités incluant l’exploration de magnifiques grottes marines et de généreuses portions de porceddu pour tous. 

Que faire, cependant, si ce genre d’options n’est pas disponible et que vous ne pouvez pas organiser un tournoi de softair ou construire un pont tibétain ? Continuer à se haïr en silence et à se fréquenter autour de la machine à café ? Vous pouvez aspirer à quelque chose de mieux, croyez-nous. Les alternatives ne se limitent pas à l’hôtel 5 étoiles sur la plage ou au jeu de la bouteille dans la cantine. Voici quelques idées qui peuvent être mises en œuvre à peu de frais au bureau ou lors d’événements organisés au sein de l’entreprise tels que les anniversaires ou les célébrations annuelles. Voici 3 point essentiels tirés des méthodes de management chez Google

1- Vérité et mensonges : le travail d’équipe au dîner.

Cet exercice ne nécessite aucune préparation et ne doit même pas nécessairement être présenté comme une activité de consolidation d’équipe. Vous pouvez simplement décider de passer du temps à vous amuser et à vous détendre entre le dessert et le café lors du dîner de Noël de l’entreprise. Le principe est simple : à tour de rôle, chaque personne dit son nom et fait deux déclarations sur elle-même, une vraie et une fausse.

Le but du « jeu » est de deviner lequel des deux est le mensonge et lequel est la vérité et, à cette fin, les collègues peuvent poser des questions. Par exemple, si votre chef de projet se lève et dit : « Je m’appelle Luigi, j’ai été champion régional de natation synchronisée et j’ai rencontré Naomi Campbell au mariage de mon cousin », les questions peuvent porter sur la taille réglementaire d’une piscine olympique ou sur une série de questions anecdotiques sur ce que Naomi Campbell faisait au mariage du cousin de Luigi. Le but, bien sûr, est de mieux se connaître, mais pas seulement en ce qui concerne les faits racontés.

Il est tout aussi important de découvrir quelles compétences les différents participants utilisent dans le jeu, comme la capacité à mentir avec aisance et à inventer des histoires convaincantes, ou à utiliser l’humour pour désamorcer une situation complexe.

2- Les choses que nous avons en commun.

Ce n’est pas un jeu que l’on peut jouer en dînant. Il faut avoir le culot de la proposer à son équipe pour ce qu’elle est : une activité de renforcement de l’esprit d’équipe, mais elle fonctionne particulièrement bien si vous la mettez en place juste avant une réunion.

L’un des objectifs de cet exercice est transparent : il s’agit de trouver des points communs entre des personnes qui travaillent ensemble mais ne se voient pas en dehors d’un contexte professionnel. Il existe cependant un deuxième objectif, moins évident, qui a trait à l’analyse des stéréotypes et que nous aborderons prochainement.

L’équipe se divise en deux ou plusieurs groupes aléatoires, dont les membres disposent d’un temps limité pour trouver quelque chose qu’ils ont en commun. Le critère choisi, bien sûr, ne doit pas être « nous travaillons tous pour la même entreprise », mais il peut s’agir de n’importe quoi d’autre, de la foi dans le football à la passion pour une série télévisée, un plat ou un genre musical.

Une fois que le critère unificateur du groupe a été établi, les membres doivent dresser une liste de tous les stéréotypes associés à ce type particulier de personne. Tous les romanistes ont le sens de l’humour. Les végétariens sont des personnes pacifiques.

Ceux qui regardent The Walking Dead ont tendance à être anxieux. Une fois cette phase terminée, les groupes se réunissent à nouveau et chacun énonce le trait commun identifié pour unir ses membres et tous les stéréotypes qui y sont liés.

Pendant le reste de la réunion, chacun doit s’efforcer de correspondre étroitement aux stéréotypes de son groupe. Le but de l’exercice est de mettre en évidence le caractère arbitraire et vide des stéréotypes et des jugements qui y sont attachés.

3- Salles d’évasion mystère.

Les escape room games sont le genre de jeux vidéo pour lesquels on peut développer une véritable obsession. Ceux qui les aiment peuvent y passer des journées entières, et vous trouverez sur internet une multitude de contenus, de critiques, de walkthroughs et d’articles comparatifs qui vous apprendront à résoudre les énigmes proposées par ces jeux ingénieux. Parmi les exercices destinés à développer la résolution de problèmes, il est difficile d’identifier les meilleurs.

Au Royaume-Uni, quelqu’un a décidé de construire une version « vivante » de ces attractions et, bien sûr, le renforcement de l’esprit d’équipe a été l’une des premières applications à réussir, de sorte que les Mystery Escape Rooms sont devenues une destination privilégiée pour les entreprises, grandes et petites, désireuses d’apprendre à leurs employés à surmonter ensemble des problèmes complexes, mais aussi de leur offrir l’une des expériences les plus amusantes que l’on puisse vivre en tant qu’adulte.

Bon, nous avons établi au début de l’article que notre budget, à cette occasion, ne nous permet pas de payer le voyage de notre équipe à l’étranger. Toutefois, cela ne nous empêche pas de recréer la même expérience en interne. Est-ce que je suggère que vous enfermiez vos employés dans le bureau ? Oui.

Demandez-leur peut-être d’abord la permission. En fait, ce team-building peut impliquer deux équipes dans deux phases différentes : la première équipe doit inventer une série d’énigmes, d’astuces, de séquences d’actions et de chemins que la seconde équipe doit deviner pour sortir de la pièce.

Il ne s’agit pas simplement de cacher une clé sous le paillasson, mais de créer un système complexe qui peut impliquer l’utilisation de ressources en ligne et de connaissances qui dépassent les frontières professionnelles.

Constitution d’une équipe : conclusion.

Un bon team building peut augmenter considérablement les résultats d’un groupe, tandis qu’un team building mal géré peut être désastreux. Dans les prochains blogs, nous vous parlerons de certains projets innovants et passionnants que nous avons expérimentés ces dernières années et que nos clients ont particulièrement appréciés.

Être assidu est un objectif réalisable par le coaching
Faire appel à un expert pour un accompagnement en closing